LA CHARITE SUR LOIRE

La présence d’un passage à gué dans le lit de la Loire fut probablement à l’origine de la création de la ville. Vers 700 existe une petite bourgade dénommée Seyr où un sous diacre fonde une église et un monastère.

Le nom de La Charité sera donné ultérieurement, du fait de celle dont les moines faisaient preuve envers les pauvres de passage…

La Charité-sur-Loire s’est développée autour d’un prieuré clunisien et de deux églises érigées par les moines en 1059, le tout protégé par des remparts. L’église Notre-Dame est la plus grande d’Europe après celle de l’abbaye de Cluny. Le prieuré bénédictin devient rapidement l’un des plus beaux, des plus riches et des plus renommés d’Europe.
Historiquement située aux limites de la Bourgogne-Franche-Comté et du Berry, la cité monastique est placée sur l’un des itinéraires des chemins de Saint-Jacques de Compostelle (sur la via Lemovicensis).


La ville est labellisée « Villes et Pays d’art et d’histoire » depuis 2011.